Camille Saint-Saëns

Vu Wikipedia
Op d'Navigatioun wiesselen Op d'Siche wiesselen
Camille Saint-Saëns
Camille Saint-Saens b Meurisse 1921.jpg
Gebuer 9. Oktober 1835
Paräis
Gestuerwen 16. Dezember 1921
Alger
Doudesursaach Longenentzündung
Nationalitéit Frankräich
Educatioun Conservatoire national supérieur de musique et de danse
Aktivitéit Komponist, Organist, Dirigent, Museker, Pianist, Musekskritiker
Member vun Académie des beaux-arts
Wikidata-logo-without-paddings.svg

De Camille Saint-Saëns, gebuer den 9. Oktober 1835 zu Paräis a gestuerwen de 16. Dezember 1921 zu Alger, war e feanséische Komponist]], Pianist, Organist, deen zu der Epoch vun der (Post-)Romantik gezielt gëtt.

Hien huet 12 Opere geschriwwen, wouvunner déi bekanntst Samson et Dalila (1877) ass, eng ganz Rëtsch Oratorien, fënnef Sinfoniën, fënnef Pianosconcerti, dräi fir Gei an zwéi fir Cello, Chouermusek, Kammermusek a "pittoresk" Stécker, wourënner déi "grouss zoologesch Phantasie" Le Carnaval des animaux (1886).

Vun den Orchesterwierker ass seng 3. Sinfonie ("avec orgue") déi bekanntsten. Och e puer Pianosconcerten (besonnesch den 2., 4. a 5.) ginn haut nach gespillt, a duerch säin 1. Celloskonzert muss all Solocellist "derduerch".

De Saint-Saëns war och deen éischte renomméierte Komponist, dee fir e Film extra d'Musek komponéiert huet, nämlech fir L'Assassinat du duc de Guise (1908).

Wierker (Auswiel)[änneren | Quelltext änneren]

Orchesterwierker[änneren | Quelltext änneren]

  • Symphonie n° 1 en mi bémol majeur, op. 2]]
  • Tarentelle pour flûte, clarinette et orchestre, op. 6
  • 1ère et 3e rapsodies sur des cantiques bretons, op. 7 bis
  • Suite pour violoncelle et orchestre, op. 16 bis
  • Concerto pour piano n° 1, op. 17]] (1858)
  • Concerto pour violon n° 1 en la majeur, op. 20]] (1858)
  • Concerto pour piano n° 2 en sol mineur, op. 22]]
  • Introduction et Rondo capriccioso en la mineur pour violon et orchestre, op. 28]] (1863)
  • Concerto pour piano n° 3, op. 29
  • Le Rouet d'Omphale, poème symphonique, op. 31 (1869)
  • Concerto pour violoncelle n° 1 en la mineur, op. 33
  • Romance pour flûte et orchestre, op. 37
  • Phaéton, poème symphonique, op. 39
  • Allegro appassionato pour violoncelle et orchestre, op. 43
  • Concerto pour piano n° 4 en ut mineur, op. 44
  • La jeunesse d'Hercule, poème symphonique, op. 50
  • Symphonie n° 2 en la mineur, op. 55
  • Concerto pour violon nº 2, op. 58
  • Suite algérienne, op. 60
  • Concerto pour violon nº 3, op. 61
  • Morceau de concert pour violon et orchestre, op. 62
  • Rapsodie d'Auvergne pour piano et orchestre, op. 73 (1884)
  • Caprice-Valse pour piano et orchestre « Wedding-Cake », op. 76
  • Symphonie n° 3 avec orgue, op. 78 (1886)
  • Le Carnaval des animaux (1886)
  • Havanaise pour violon et orchestre, op. 83]] (1887)
  • Fantasie pour piano et orchestre « Africa », op. 89
  • Morceau de concert pour cor et orchestre, op. 94
  • Concerto pour piano n°2 « L'Égyptien », op. 103
  • Concerto pour violoncelle nº 2, op. 119
  • Caprice Andalou pour violon et orchestre, op. 122
  • La gloire de Corneille, cantate pour soli, chœur et orchestre, op. 126 (1906)
  • L'Assassinat du Duc de Guise, première musique de film (1908), op. 128
  • La Foi, 3 tableaux symphoniques, op. 130
  • La Muse et le Poète pour violon, violoncelle et orchestre, op. 132
  • Morceau de concert pour harpe et orchestre, op. 154
  • Odelette pour flûte et orchestre, op. 162
  • Javotte, ballet en trois scènes (1896)
  • Antigone, musique de scène (1894)
  • Parysatis, musique de scène (1902)
  • Andromaque, musique de scène (1903)

Oper[änneren | Quelltext änneren]

  • La Princesse jaune (1872), op. 30 ;
  • Le Timbre d'Argent (1877 ; nouvelle édition en 1913) ;
  • Samson et Dalila (1877), op. 47 ;
  • Étienne Marcel (1879) ;
  • Henry VIII (1883) ;
  • Proserpine (1887) ;
  • Ascanio (1890) ;
  • Phryné (1893) ;
  • Frédégonde (1895 ; achèvement de l'œuvre d'Ernest Guiraud) ;
  • Les Barbares (1901) ;
  • Hélène (1904) ;
  • L'Ancêtre (1906) ;
  • Déjanire (1911).

Kammermusek[änneren | Quelltext änneren]

  • Tarentelle pour flûte, clarinette et piano, op. 6 ;
  • Quintette avec piano, op. 14 (1855) ;
  • Suite pour violoncelle et piano, op. 16 ;
  • Trio pour piano et cordes nº 1 pour violon, violoncelle et piano, op. 18 ;
  • Sonates pour violoncelle n° 1 pour violoncelle et piano, op. 32];
  • Romance pour cor et piano, op. 36 ;
  • Berceuse pour violon et piano, op. 38 ;
  • Quatuor avec piano, op. 41 ;
  • Allegro appassionato pour violoncelle et piano, op. 43 ;
  • Romance pour violoncelle et piano, op. 51 ;
  • Septuor pour cordes, piano et trompette, op. 65 ;
  • Sonates pour violon et piano, op. 75]] ;
  • Caprice "sur des airs Danois et Russes" pour flûte, clarinette, hautbois et piano, op. 79 ;
  • Chant Saphique pour violoncelle et piano, op. 91 ;
  • Trio nº 2 pour violon, violoncelle et piano]], op. 92 ;
  • Fantasie pour harpe, op. 95 ;
  • Sonate n° 2 pour violon et piano, op. 102]] ;
  • Quatuor à cordes nº 1, op. 112 ;
  • Cavatine pour trombone ténor et piano, op. 114 ;
  • Sonate n° 2 pour violoncelle et piano, op. 123 ;
  • Fantasie pour violon et harpe, op. 124 ;
  • Triptyque pour violon et piano, op. 136 ;
  • Quatuor à cordes nº 2, op. 153 ;
  • Prière pour violoncelle et orgue (ou piano), op. 158:
  • Élégies pour violon et piano, op. 143 et op. 160 ;
  • Sonate pour hautbois et piano, op. 166 ;
  • Sonate pour clarinette et piano, op. 167
  • Sonate pour basson et piano, op. 168 ;
  • L'Air de la Pendule pour violon et piano.

Piano[änneren | Quelltext änneren]

  • 6 bagatelles pour piano op. 3 ;
  • 3 Mazurkas, op. 21, 24 et 66 ;
  • Allegro d'après le 3e concerto, op. 29 ;
  • Variations Beethoven pour 2 pianos, op. 35 ;
  • Six Études, op. 52 (Prélude, Pour l'indépendance des doigts, Prélude & Fugue, Étude de rythme, Prélude & Fugue, Étude en forme de valse) ;
  • Ballade « Koenig Harald Harfagar » d'après Heine (4 mains), op. 59 ;
  • Allegro appassionato, op. 70 ;
  • Album pour le piano, op. 72 (Prélude, Carillon, Toccata, Valse, Chanson Napolitaine, Final) ;
  • Souvenir d'Italie, op. 80 ;
  • Les Cloches du Soir, op. 85 ;
  • Valse Mignonne, op. 104 ;
  • Caprice héroïque, pour 2 pianos, op. 106 ;
  • Valse Nonchalante, op. 110 ;
  • Six Études, op. 111 (Tierces majeures et mineures, Traits chromatiques, Prélude & Fugue, Les Cloches de Las Palmas, Tierces majeures chromatiques, Toccata d'après le 5ème concerto) ;
  • Valse Langoureuse, op. 120 ;
  • Six Études pour la main gauche, op. 135 (Prélude, Alla Fugua, Moto Perpetuo, Bourrée, Élégie, Gigue) ;
  • Six Fugues, op. 161
  • Feuillet d'Album, op. 169.

Uergel[änneren | Quelltext änneren]

  • Trois pièces pour Harmonium, op. 1 ;
  • Trois Rapsodies sur des cantiques bretons, op. 7 (1866, orchestration de la 1ère et 3e rapsodie en 1891) ;
  • Bénédiction nuptiale, op. 9 ;
  • Fantaisie n° 1 en mi bémol majeur ;
  • 3 Préludes et Fugues, op. 99 ;
  • Fantaisie n° 2, op. 101 en ré bémol majeur ;
  • Marche religieuse op 107;
  • 3 Préludes et Fugues, op. 109 ;
  • Sept improvisations, op. 150 ;
  • Cyprès, op. 156 ;
  • Fantaisie n°, op. 157 en do majeur.
  • Symphonies pour orgue

Reliéis a profan Wierler[änneren | Quelltext änneren]

  • Messe, pour 4 voix, chœur, orgue et orchestre, op. 4 (1855) ;
  • Scène d'Horace, op. 10 (1860) ;
  • Oratorio de Noël, op. 12 (1858) ;
  • Ave verum en mi bémol majeur, pour chœur (vers 1860) ;
  • Nuit Persane, pour soli, chœur et orchestre, op. 26 bis (1891) ;
  • Psaume XVIII, op. 42 (1865) ;
  • Le Déluge, oratorio op. 45 (1875) ;
  • Requiem, op. 54 (1878) ;
  • La Lyre et la Harpe (d'après un poème de Victor Hugo), pour soli, chœur et orchestre, op. 57 (1879) ;
  • Calme des nuits, pour chœur, op. 68 n° 1 ;
  • La fiancée du Timbalier (d'après un poème de Victor Hugo) pour soprano et orchestre, op. 82 ;
  • Pallas Athéné, cantate pour soprano et orchestre, op. 98 ;
  • La Nuit, pour soprano, chœur de femme et orchestre, op. 114 ;
  • Le Feu céleste, cantate pour soprano solo, chœur, orchestre, orgue et un récitant, op. 115 (sur une poésie d'Armand Silvestre) ;
  • Lola, scène dramatique à deux personnages pour soli et orchestre, op. 116, d'après le poème de Stéphan Bordèse (Prélude, Le Songe, Le Rossignol, Tango, Conclusion) ;
  • Des pas dans l'allée, pour chœur, op. 141 N°1 ;
  • Ave Maria, pour chœur et orgue, op. 145 ;
  • La Terre Promise, oratorio de 1913.
  • Cyprès et lauriers (1920)

Literatur[änneren | Quelltext änneren]

  • Jean-Luc Caron, Gérard Denizeau, Camille Saint-Saëns, Paris, Bleu Nuit, 2013.
  • Camille Saint-Saëns, Écrits sur la musique et les musiciens: 1870-1921, présentés et annotés par Marie-Gabrielle Soret, Vrin, 2012, 1160 p., coll. MusicologieS. (ISBN 978-2-7116-2448-5)
  • Jacques Bonnaure, Saint-Saëns, Actes Sud-Classica, 2010, 208 p. ISBN978-2-7427-9323-5.

Um Spaweck[änneren | Quelltext änneren]

Commons: Camille Saint-Saëns – Biller, Videoen oder Audiodateien