Op den Inhalt sprangen

Diskussioun:Institut national pour le patrimoine architectural

Inhalter vun der Säit ginn an anere Sproochen net ënnerstëtzt.
Vu Wikipedia

Text provisoresch heihinnergesat fir op Lëtzebuergesch z'iwwersetzen an duerno an den Artkel eriwwerzehulen:

"– l’étude, la conservation, la protection et la mise en valeur du patrimoine architectural national, y compris le patrimoine industriel, et de collaborer avec le Musée national d’histoire et d’art au cas où ces activités engendreraient des fouilles archéologiques;

– de veiller à la protection et à l’entretien régulier des sites historiques dont les monuments nationaux classés ou inscrits à l’inventaire supplémentaire;

– de surveiller l’exécution des mesures et des travaux de réparation et de restauration des sites et immeubles classés ou inscrits à l’inventaire supplémentaire;

– d’assurer la gérance et l’entretien du réseau des itinéraires culturels et des relais qui en dépendent; – de conseiller et d’assister, sur demande, les particuliers et les communes lors de la restauration d’immeubles et de sites;

– de proposer de nouvelles affectations pour des immeubles désaffectés et qui présentent une grande valeur architecturale;

– d’organiser des campagnes de sensibilisation, des expositions et des conférences sur le patrimoine architectural national;

– de proposer et de surveiller la création de secteurs sauvegardés ainsi que de plans d’aménagement d’agglomérations intéressant le patrimoine architectural national;

– de coordonner et de surveiller les initiatives publiques en matière de restauration du patrimoine architectural national;

– de gérer des dépendances scientifiques, muséales, éducatives et techniques;

– de conseiller le ministre en matière de publicité pour autant que celle-ci soit sujette à son autorisation;

– d’assurer l’exécution des lois et règlements relatifs aux enseignes publicitaires;

– de coopérer avec la Commission des Sites et Monuments Nationaux;

– d’entretenir des relations étroites avec le Conseil de l’Europe, l’UNESCO et le „International Council on Monuments and Sites“ (ICOMOS);

– de rédiger régulièrement des rapports sur le secteur de sauvegarde"