Marguerite Yourcenar

Vu Wikipedia
Op d'Navigatioun wiesselen Op d'Siche wiesselen
Marguerite Yourcenar
Marguerite Yourcenar.jpg
Gebuertsnumm Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour
Gebuer 8. Juni 1903
Bréissel
Gestuerwen 17. Dezember 1987
Bar Harbor
Nationalitéit Frankräich, USA, Belsch
Aktivitéit Iwwersetzer, Dichter, Romancier, Essayist, Universitéitsprofesser, Schrëftsteller, Foussballspiller, Foussballspiller
Member vun Académie française, American Academy of Arts and Letters, American Academy of Arts and Sciences
Wikidata-logo-without-paddings.svg

D'Marguerite Yourcenar, gebuer den 8. Juni 1903 als Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour zu Bréissel, a gestuerwen de 17. Dezember 1987 zu Bar Harbor, Mount Desert Island, Maine, USA, war eng franséisch, zanter 1947 och US-amerikanesch, Schrëftstellerin vu Romaner, humanisteschen Novellen an autobiographeschen Erzielungen. Si huet och Gedichter, Essayen a Literaturkritike geschriwwen, an Texter iwwersat. Hire nom de plume "Yourcenar" ass en Anagramm vun hirem Nonumm "Crayencour" - bis op de Buschtaw C.

Zu hire bekanntste Wierker zielen Alexis ou le Traité du vain combat (1929), Nouvelles orientales (1938), Mémoires d'Hadrien (1951), L'Œuvre au noir (1968), Mishima ou la Vision du vide (1980) an d'Trilogie Souvenirs pieux, Archives du Nord a Quoi? L'éternité.

Si war déi éischt Fra, déi, de 6. Mäerz 1980, an d'Académie française opgeholl gouf.

Am Dezember 1996 gouf den Asteroid (7020) Yourcenar no hir genannt.

Wierker[änneren | Quelltext änneren]

  • 1921: Le Jardin des chimères (poésie)
  • 1927: Les dieux ne sont pas morts (poésie) ;
  • 1929: Alexis ou le Traité du vain combat (roman), Au Sans Pareil;
  • 1931: La Nouvelle Eurydice (roman) ;
  • 1932: Pindare (essai) ;
  • 1934: Denier du rêve (roman) ;
  • 1934: La mort conduit l'attelage ;
  • 1936: Feux (poèmes en prose) ;
  • 1937: Les Vagues, de Virginia Woolf (traduction) ;
  • 1938: Les Songes et les Sorts ;
  • 1938: Nouvelles orientales, (nouvelles) ;
  • 1939: Le Coup de grâce (roman) ;
  • 1947: Ce que savait Maisie, d'Henry James (traduction) ;
  • 1951: Mémoires d'Hadrien (roman) ;
  • 1954: Électre ou la Chute des masques ;
  • 1956: Les Charités d'Alcippe (La Flûte enchantée, Liège, poésies) ;
  • 1958: Présentation critique de Constantin Cavafy 1863-1933, suivie d'une traduction intégrale des ses poèmes (poésie, traduction) ;
  • 1962: Sous bénéfice d'inventaire (essai) ;
  • 1962: Ah, mon beau château (étude historique sur le château de Chenonceau, repris sous forme de guide touristique en 1975 ?) ;
  • 1963: Le Mystère d'Alceste (théâtre) ;
  • [1963: Qui n'a pas son Minotaure ? ;
  • 1964: Hortense Flexner, suivi de poèmes choisis (poésie, essai, traduction) ;
  • 1964: Fleuve profond, sombre rivière (poésie, traduction de negro spirituals) ;
  • 1968: L'Œuvre au noir (roman) ;
  • 1969: Présentation critique d'Hortense Flexner, choix de poèmes (traduction) ;
  • 1971: Réception de Madame Marguerite Yourcenar à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique - Discours de M. Carlo Bronne et de Mme Marguerite Yourcenar (discours) ;
  • 1971: Théâtre I (Rendre à césar, la Petite Sirène et le Dialogue dans le marécage) (théâtre) ;
  • 1972: Entretiens Marguerite Yourcenar et Patrick de Rosbo (entretien) ;
  • 1974: Le Labyrinthe du monde. I, Souvenirs pieux (récit) ;
  • 1977: Le Labyrinthe du monde. II, Archives du Nord (récit) ;
  • 1979: La Couronne et la Lyre (anthologie de poèmes traduits du grec ancien) ;
  • 1980: Les Yeux ouverts: entretiens avec Marguerite Yourcenar de Matthieu Galey (entretiens) ;
  • Comment Wang-Fô fut sauvé.
  • 1980: Mishima ou la Vision du vide, (Gallimard, essai) ;
  • 1981: Discours de réception de Madame Marguerite Yourcenar à l'Académie française et réponse de Monsieur Jean d'Ormesson (discours)[1] ;
  • 1982: Comme l'eau qui coule (Anna, soror…, Un homme obscur, Une belle matinée) ;
  • 1982: Œuvres romanesques (Pléiade) ;
  • 1982: « ... Si nous voulons encore essayer de sauver la Terre » (conférence) ;
  • 1982: Sur quelques thèmes érotiques et mystiques de la Gita-Govinda - L'Andalousie ou les Hespérides (essai) ;
  • 1983: Le Coin des "Amen" de James Baldwin (traduction) ;
  • 1983: Le Temps, ce grand sculpteur ;
  • 1984: Blues et Gospels (poésie, traduction) ;
  • 1984: Cinq Nô moderne de Yukio Mishima (traduction) ;
  • 1984: Les Charités d'Alcippe, (poème);
  • 1985: Le Cheval noir à tête blanche (conte indien) ;
  • 1987: La Voix des choses (recueil de textes illustré de photos de Jerry Wilson) ;
  • 1988]: Le Labyrinthe du monde. III: Quoi ? L'Éternité (récit) ;
  • 1988: Les Trente-Trois Noms de Dieu-Le Livre d'Adresse (essai d'un journal suivi par poésie) ;
  • 1989: En pèlerin et en étranger (essai) ;
  • 1991: Le Tour de la prison (essai, voyages) ;
  • 1991: Essais et Mémoires (Pléiade) ;
  • 1992: Écrit dans un jardin (poème illustré par Pierre Albuisson) ;
  • 1993: Conte bleu - Le Premier soir - Maléfice (contes) ;
  • 1994: Poèmes à la nuit, de Rainer Maria Rilke (poésie, avec une préface de M. Yourcenar)  ;
  • 1995: Lettres à ses amis et quelques autres (correspondance) ;
  • 1999: Radioscopie de Jacques Chancel avec Marguerite Yourcenar (entretien) ;
  • 1999: Sources II (essai) ;
  • 1999: Marguerite Yourcenar: Entretiens avec des Belges (entretiens) ;
  • 2002: Portrait d'une voix (entretiens) ;
  • 2004: D'Hadrien à Zénon - Correspondance 1951-1956 ;
  • 2007: Une volonté sans fléchissement - Correspondance 1957-1960 ;
  • 2008: Marguerite Yourcenar en questions (questionnaire) ;
  • 2011: Persévérer dans l'être - Correspondance 1961-1963.

Biographien[änneren | Quelltext änneren]

  • Michèle Goslar: Yourcenar. „Qu'il eût été fade d'être heureux“. 1998.
  • Dietrich Gronau: Marguerite Yourcenar. Wanderin im Labyrinth der Welt. Heyne, München 1992, ISBN 3-453-06079-2.
  • Georges Rousseau: Yourcenar. Haus Publishing, London 2004, ISBN 1-904341-28-4.
  • Michèle Sarde: Vous, Marguerite Yourcenar. La Passion et ses masques. Laffont, Paris 1995, ISBN 2-221-05930-1.
  • Maurice Delcroix (Hg.): Marguerite Yourcenar - Portrait d'une voix. Éditions Gallimard, Paris 2002.
  • Josyane Savigneau: Marguerite Yourcenar. L'invention d'une vie (de: Marguerite Yourcenar. Die Erfindung eines Lebens, Dtv, München 2003, ISBN 3-423-13085-7 ).

Um Spaweck[änneren | Quelltext änneren]

Commons: Marguerite Yourcenar – Biller, Videoen oder Audiodateien

Referenzen[Quelltext änneren]

  1. Discours de réception et réponse