Louis-Ferdinand Céline

Vu Wikipedia
Wiesselen op: Navigatioun, sichen
L.-F. Céline c Meurisse 1932.jpg

De Louis-Ferdinand Destouches, méi bekannt ënner sengem Schreiwernumm Louis-Ferdinand Céline, oder einfach Céline, gebuer de 27. Mee 1894 zu Courbevoie a Frankräich a gestuerwen den 1. Juli 1961 zu Meudon war e franséische Schrëftsteller an Dokter.

Säi Liewen[änneren | Quelltext änneren]

De Krich[änneren | Quelltext änneren]

Vum Voyage iwwer Däitschland bis an Dänemark[änneren | Quelltext änneren]

De 5. Oktober 1932 kënnt de Voyage au bout de la nuit an enger éischter Oplo vun 2000 eraus. Den 10. gëtt den Auteur säin éischten Interview a schonn den Dag drop ass den Anonymat gelëfft. De Céline gëtt vun e puer Membere vun der Académie Concourt empfaangen, a gëtt doropshin als séchere Kanditat gehandelt. Mee, de Guy Mazeline kritt de Präis fir säi Les Louips. De Voyge kritt de Prix Renaudaot, mä d'Streidereien en dem Céline säi Roman sinn déck am Gaang. De 14. Mäerz stierft dem Céline säi Papp.

Aus dem dänesche Prisong zréck a Frankräich[änneren | Quelltext änneren]

Säi Wierk[änneren | Quelltext änneren]

Seng Romaner[änneren | Quelltext änneren]

Seng Pamphleter[änneren | Quelltext änneren]

Dem Céline seng Pamphleter gehéieren zu den ëmstriddenste Schrëfte vum 20. Joerhonnert.

Dem Céline säi Schreifstil[änneren | Quelltext änneren]

Zitater[änneren | Quelltext änneren]

  • Non l'argot ne se fait pas avec un glossaire, mais avec des images nées de la haine, c'est la haine qui fait l'argot. L'argot est fait pour exprimer les sentiments vrais de la misère, lisez L'Humanité, vous n'y verrez que le charabia d'une doctrine. L'argot est fait pour permettre à l'ouvrier de dire à son patron qu'il déteste : tu vis bien et moi mal, tu m'exploites et roules dans une grosse voiture, je vais te crever... :
aus Propos sur Fernand Trignol et l'argot, aus der Nummer 605 vun Arts, 6. Februar 1957
  • Je crois que je ne dois rien à aucun écrivain. Ce qui m'a influencé, c'est le cinéma. Ah ! ça, le cinéma, je le connais. Le music-hall aussi et puis les journaux, les journaux illustrés principalement. Au fond, mon livre, c'est, en bien des endroits, une sorte de reportage comme on en trouve dans les magazines. Et même, est-ce bien du reportage ? Les souvenirs des choses que j'ai vues dans ma vie ne comptent pas tant que cela. Ce ne sont que des points de départ, des prétextes qui me fournissent l'occasion de noter mes rêves. Car si la littérature a une excuse (je crois bien d'ailleurs que nous arrivons à la fin de la littérature ; mais après tout, peut-être ai-je tort de vous dire cela ; quand on a eu quelque succès dans un genre, on est toujours tenté de croire que ce genre-là va disparaître parce qu'on voudrait se persuader qu'on a été un des seuls à y réussir) ; si la littérature donc a une excuse, c'est de raconter nos délires. Le délire, il n'y a que cela et notre grand maître actuellement à tous, c'est Freud. Peut-être, si vous tenez absolument à me trouver d'autres influences plus littéraires, peut-être que vous pourriez indiquer les livres de Barbusse.:
Aus engem Interview mam Charles Chassé fir La Dépêche de Brest et de l'Ouest vum 11.10.1933

Wierker[änneren | Quelltext änneren]

Schrëfte vum Céline[änneren | Quelltext änneren]

  • 1924: La vie et l'oeuvre de Philippe Ignace Semmelweis, Rennes, Simon (Thes; net am Handel)
  • 1932: Voyage au bout de la nuit, Paräis, Denoël & Steele
  • 1933: L'Eglise, comédie en cinq actes, Paräis, Denoël & Steele
  • 1936: Mort à crédit, Paräis, Denoël & Steele
  • 1936: Secrets dans l'île,
  • 1936: Mea Culpa, Paräis, Denoël & Steele
  • 1936: La vie et l'oeuvre de Semmelweis
  • 1937: Bagatelles pour un massacre, Paräis, Denoë & Steele
  • 1938: L'école des cadavres, Paräis, Denoël
  • 1941: Les beaux draps, Paräis, Nouvelles Editions Françaises
  • 1944: Guignol's Band (éischte Band), Paräis, Denoël
  • 1948: A l'agité du bocal,
  • 1948: Foudres et flèches, Paräis, F. Chambriand
  • 1950: Scandale aux abysses, Paräis, F. Chambriand
  • 1950: Casse-pipe (a Buchform)
  • 1952: Féerie pour une autre fois, Paräis, Gallimard
  • 1954: Normance, Paräis, Gallimard
  • 1955: Entretiens avec le professeur Y (a Buchform)
  • 1957: D'un chateau l'autre, Paräis, Gallimard
  • 1960: Nord, Paräis, Gallimard
  • 1964: Guignol's Band II: Le Pont de Londres, Paräis, Gallimard
  • 1969: Rigodon, Paräis, Gallimard

Aner Texter[änneren | Quelltext änneren]

  • La vie et l'œuvre de Philippe Ignace Semmelweis. Rennes : Simon, 1924.
  • Entretiens avec le professeur Y. Paris : Ed. Gallimard, 1955.
  • Arletty, jeune fille dauphinoise. Paris : La flûte de Pan, 1983.
  • Préfaces et dédicaces. Tusson : Du Lérot, 1987.
  • Histoire du petit Mouck. Editions du Rocher, 1997.
  • L'Église. Paris : Ed. Denoël & Steele, 1933.
  • Foudres et flèches. Paris : Ed. F. Chambriand, 1948.
  • Scandale aux abysses. Paris : Ed. F. Chambriand, 1950.
  • Ballets sans musique, sans personne, sans rien. Paris : Ed. Gallimard, 1959. Ce volume contient les ballets La naissance d'une fée, Voyou Paul, Brave Virginie et Van Bagaden qui figuraient déjà dans Bagatelles pour un massacre, ainsi que Foudres et flèches et Scandale aux abysses.
  • Progrès. Paris : Ed. Mercure de France, 1978.

Korrespondenz[änneren | Quelltext änneren]

  • Cahiers Céline 5 : Lettres à des amies. Ed. Gallimard, 1979.
  • Cahiers Céline 6 : Lettres à Albert Paraz 1947-1957. Ed. Gallimard, 1981.
  • Lettres à son avocat : 118 lettres inédites à Maître Albert Naud. Paris : La Flûte de Pan, 1984.
  • Lettres à Tixier : 44 lettres inédites à Maître Tixier-Vignancour. Paris : La Flûte de Pan, 1985.
  • Lettres à Joseph Garcin (1929-1938). Paris : Librairie Monnier, 1987.
  • Lettres à Charles Deshayes, 1947-1951. Paris : Bibliothèque de Littérature Française Contemporaine, 1988.
  • Le questionnaire Sandfort, précédé de neuf lettres inédites à J.A. Sandfort. Paris : Librairie Monnier, 1989.
  • Lettres à la N.R.F. 1931-1961. Paris : Gallimard, 1991.
  • Lettres à Marie Bell. Aigre : Du Lérot, 1991.
  • Céline et les éditions Denoël, 1932-1948. Paris : IMEC, 1991.
  • Lettres à Marie Canavaggia, 1 : 1936-1947. Tusson : Du Lérot, 1995.
  • Lettres à Marie Canavaggia, 2 : 1948-1960. Tusson : Du Lérot, 1995.
  • Lettres de prison à Lucette Destouches et à Maître Mikkelsen (1945-1947). Paris : Gallimard, 1998.

Biographien[änneren | Quelltext änneren]

  • ALMERAS, Philippe. Céline : entre haines et passion. Ed. Robert Laffont, 1993.
  • GIBAULT, François. Céline. Paris : Ed. Mercure de France, (3 tomes).
  • HEWITT, Nicholas. The Life of Céline. A Critical Biography, "Blackwelll critical biographies", Blackwell, Oxford, 1999
  • VITOUX, Frédéric. Bébert, le chat de L.-F. Céline. Paris : Grasset, 1976.
  • VITOUX, Frédéric. Céline. Paris : Belfond, 1987.
  • VITOUX, Frédéric. La vie de Céline. Ed. Grasset, 1988.
  • Album Céline : iconographie réunie et commentée par Jean-Pierre Dauphin et Jacques Boudillet. Ed. Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1977.

Editiounen[änneren | Quelltext änneren]

Toun-Dokumenter[änneren | Quelltext änneren]

Céline, Voyage au bout de la nuit op 16 CD-Audioen liest den Denis Podalydès den integralen Text, bei Frémeaux & Associés, ISBN : 2 844680437

De Gëftschaf[änneren | Quelltext änneren]

  • Bagatelles pour un massacre
  • L'école des cadavres
  • Les beaux draps

Kuckt och[änneren | Quelltext änneren]

Um Spaweck[änneren | Quelltext änneren]