Albert Gloden

Vu Wikipedia
Wiesselen op: Navigatioun, sichen

Den Albert Gloden, gebuer de 5. Mäerz 1901 an der Stad Lëtzebuerg, an do gestuerwen den 2. Mäerz 1966, war e lëtzebuergesche Professer, Mathematiker a Physiker.

De Professer[änneren | Quelltext änneren]

Hien huet zu Paräis op der Sorbonne an op der École normale supérieure studéiert. No sengem Stage (1923-1925) huet den Albert Gloden an der Escher Industrieschoul, duerno an dem Escher Meedercherslycée geschafft. 1934 ass hien an den Atheneum komm,[1] wou hie Mathematik a spéider och Physik ginn huet.

Während dem Zweete Weltkrich war den Albert Gloden vum Mee bis den November 1941 vum däitschen Okkupant op Korbach an Hessen déplacéiert ginn, an den 12. November 1941 ass hie vum Déngscht als Professer enthuewe ginn.[2] Hie koum op Euskirchen an en Internat an duerno an enger subalterner Funktioun op Düsseldorf an d'"Landeshaus".[3] Am Hierscht 1944 koum hien erëm an den Atheneum zréck. Vum Schouljoer 1944/45 un huet hien och nach op de Cours supérieurs d'Analyse mathématique enseignéiert.

De Wëssenschaftler[änneren | Quelltext änneren]

Den Albert Gloden war Member vun der Section des sciences vum Institut grand-ducal (zanter 1929) a vun der Société des naturalistes, an déi hien am Dezember 1926[4] opgeholl ginn ass.

Am Ufank vu senger wëssenschaftlecher Carrière huet den Albert Gloden virun allem um Gebitt vun der Physik publizéiert. International bekannt gouf hien awer virun allem duerch seng mathematesch Publikatiounen. Donieft huet hie sech och mat Meteorologie, Astronomie a Wëssenschaftsgeschicht beschäftegt. Zu de Wëssenschaftler iwwer déi hie geschriwwen huet, gehéieren ë. a.: Antoine Meyer, Petrus Johannes Jacobus van Kerckhoff, Michel Gloesener, Gabriel Lippmann, Bernard Isidore Clasen, Jean Koppes.

Dée ganz Lëscht vu senge Publikatioune bis zum Joer 1960 huet den Albert Gloden selwer zesummegestallt; si ass an der Lëtzebuerger Nationalbibliothéik ze fannen (Liste des publications de A. Gloden sur les mathématiques, la physique, la météorologie et l'astronomie (avec des références). Luxembourg, 49 fol. [hectogr.]). Säi leschten Artikel – Pierre Sergescu et l'histoire des sciences au Grand-Duché de Luxembourg – koum 1968 posthum am hollännesche Périodique “Janus” zu Leiden eraus.

Publikatiounen (Auswiel)[änneren | Quelltext änneren]

Mathematik[änneren | Quelltext änneren]
  • Gloden, A., 1935. Sur les surfaces de Riemann. Luxembourg, Linden & Hansen, 95 S.
  • Gloden, A., 1938. Sur les égalités multigrades; avec une préf. de Maurice Kraitchik. In: Programme publié à la clôture de l'année scolaire 1937-1938 / Gymnase grand-ducal de Luxembourg = Programm herausgegeben am Schlusse des Schuljahres 1937-1938 / Grossherzogliches Gymnasium von Luxembourg. Luxembourg, J. Beffort, S. 1-90.
  • Gloden, A., 1939. De la mécanique statistique classique aux mécaniques statistiques quantiques. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 49(1939), S. 53-62. [2]
  • Gloden, A., 1944. Mehrgradige Gleichungen. Mit einem Vorwort von Maurice Kraitchik. Groningen, P. Noordhoff N.V. Verlagsbuchhandlung, 103 S.
  • Gloden, A., 1950. Aperçu historique des multigrades avec un index alphabétique des noms qui y sont cités. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 54(1949), S. 18-23. [3]
  • Gloden, A., 1954. Résolution de l'équation intégrale de Fredholm de seconde espèce dans le cas des noyaux d'ordre fini (Introduction à l'étude des équations intégrales). Luxembourg, Imprimerie P. Worré-Mertens, 30 S.
Physik a Geophysik[änneren | Quelltext änneren]
  • Gloden, A., 1929. Analogies entre les électrons et les rayons X déduites de la mécanique ondulatoire et leur vérification expérimentale." Archives de l'Institut grand-ducal, Section des sciences naturelles, physiques et mathématiques, N.S., XI, S. 123-131.
  • Gloden, A., 1930. Sur la détermination de la structure et des dimensions de molécules par les méthodes interférentielles. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 40(1930), S. 95-100. [4]
  • Gloden, A., 1930. La théorie des grains de radiation ou photons et sa vérification expérimentale par l'effet Compton. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 40(1930), S. 153-159. [5]
  • Gloden, A., 1934. Sur la découverte et les propriétés de l'électron positif. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 44(1934), S. 94-100. [6]
  • Gloden, A., 1940. I. Quelques considérations sur l'évolution des théories concernant la structure nucléaire. II. Sur les forces agissant à l'intérieur des noyaux atomiques. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 1940, Livre Jubilaire, fasc. 1, S. 259-271. [7]
  • Gloden, A., 1946. Corpuscules intervenant dans l'architecture de l'atome. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 1946, Livre Jubilaire, fasc. 2, 13-22. [8]
  • Gloden, A., 1950. Le dualisme corpuscule-onde et la synthèse des corpuscules et des ondes dans la mécanique ondulatoire de Louis de Broglie. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 54(1949), S. 24-30. [9]
  • Cagniard, L., A. Gloden & M. Lucius 1949. Déterminations expérimentales de l'intensité de la pesanteur au Grand-Duché de Luxembourg.Archives de l'Institut grand-ducal, Section des sciences naturelles, physiques et mathématiques, N.S., XVIII (1948-1949), S. 36-49.
  • Gloden, A., 1951. Une campagne altimétrique effectuée au Grand-Duché de Luxembourg en 1949. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 55(1950), S. 99-106. [10]
  • Gloden, A., 1952. Détermination des anomalies de la pesanteur au Grand-Duché de Luxembourg. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 56(1951), S. 15-19. [11]
Astronomie a Kosmologie[änneren | Quelltext änneren]
  • Gloden, A., 1937. Sur la structure et l'évolution de l'univers. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 47(1937), S. 17-26. [12]
  • Gloden, A., 1946. Sur la répartition spatiale et le nombre des étoiles fixes. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 1946, Livre Jubilaire, fasc. 2, S. 69-76. [13]
Meteorologie[änneren | Quelltext änneren]
  • Gloden, A., 1936. Sur la distribution de la pluie dans le Grand-Duché de Luxembourg. Archives de l'Institut Grand-Ducal de Luxembourg, N.S., XIV, S. 29-44.
  • Gloden, A., 1937. Les précipations au Grand-Duché de Luxembourg. In: Ciel et terre : Bulletin d'astronomie, de météorologie et de physique du globe. Bruxelles, 53e année (mars 1937), N° 3, S. 81-86.
Wëssenschaftsgeschicht[änneren | Quelltext änneren]
  • Gloden, A., 1939. Les mathématiques et la physique au Grand-Duché de Luxembourg de 1839 à 1939. Travaux concernant les mathématiques, la physique et l'enseignement de ces sciences dus aux professeurs de nos établissements d'enseignement secondaire depuis un siècle. In : Un siècle de vie intellectuelle 1839-1939. Éd. Journal des Professeurs, Eich, Impr. Kasel, S. 274-292.
  • Gloden, A., 1946. La vie et l'oeuvre scientifique de Gabriel Lippmann. Archives de l'Institut grand-ducal, Section des sciences naturelles, physiques et mathématiques, N.S., XVI (1938-1946), S. 25-28.
  • Gloden, A., 1946. Le centenaire de la découverte de Neptune par Le Verrier. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 1946, Livre Jubilaire, fasc. 2, S. 77-86. [14]
  • Gloden, A., 1946. Note concernant les travaux d'Eddington. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 1946, Livre Jubilaire, fasc. 2, S. 87-93. [15]
  • Gloden, A., 1947. À propos du bicentenaire de la naissance de Gaspard Monge. Sa vie, ses travaux mathématiques et son influence sur le développement des mathématiques. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 52(1947), S. 137-141. [16]
  • Gloden, A., 1948. La vie et les travaux scientifiques de J.-F. Léonard-Alexandre de Colnet d'Huart (1821-1905), mathématicien et physicien luxembourgeois. Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 53 (1948), S. 68-69. [17]
  • Gloden, A., 1948. À propos d'un quadricentenaire: Simon Stevin, mécanicien et mathématicien (1548-1620). Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 53(1948), S. 70-73. [18]
  • Gloden, A., 1949. L'oeuvre scientifique de Joseph Neuberg (1840-1926). Archives de l'Institut grand-ducal, Section des sciences naturelles, physiques et mathématiques, N.S., XVIII (1948-1949), S. 19-23.
  • Gloden, A., 1949. La vie et l'oeuvre scientifique de neuf mathématiciens belges d'origine luxembourgeoise. T'Hémecht 1949, S. 12-36.
  • Gloden, A., 1950. Un éminent physicien luxembourgeois: Michel Gloesener (1794-1876). Bulletin de la Société des naturalistes luxembourgeois, 54 (1949), S. 255-257. [19]
  • Gloden, A., 1953. Les contributions du chanoine luxembourgeois B.I. Clasen à la science mathématique. T'Hémecht 1953, S. 131-136.
  • Gloden, A., 1954. Savants français nés au Grand-Duché de Luxembourg. Communication présentée à la 17e section (Histoire et Philosophie des Sciences) du Congrès de Luxembourg de "l'Association Française pour l'Avancement des Sciences", 1953. T'Hémecht 1954, S. 351-359.
  • Gloden, A., 1954. Un éminent professeur de chimie de l'Athénée de Luxembourg: le Hollandais Petrus-Johannes-Jacobus van Kerckhoff, 1813-1876. Biographie nationale du pays de Luxembourg., fasc. 6, S. 348-353. [20]
  • Gloden, A., 1955. Professeurs de sciences de l'enseignement supérieur de Belgique et de France sortis de l'Athénée de Luxembourg. In: Athénée grand-ducal de Luxembourg. Trois cent cinquantième anniversaire de sa fondation. Luxembourg, S. 249-266.
  • Gloden, A., 1955. L'oeuvre pédagogique des professeurs de physique de l'Athénée de 1837 à 1945 et leur activité scientifique dans le domaine de la physique. In: Athénée grand-ducal de Luxembourg. Trois cent cinquantième anniversaire de sa fondation. Luxembourg, S. 373-384.
  • Gloden, A., 1959. Jean Koppes 1879-1957. Journal des Professeurs, 44(1959), S. 216-219.

Gielchen[änneren | Quelltext änneren]

Literatur[änneren | Quelltext änneren]

  • Arend, S., 1968. In memoriam Albert Gloden. Ciel et Terre, Uccle, 84(1968), N° 11/12, S. 453-454.
  • Fernand Emmel, 2012. Portrait de professeur. Albert Gloden (suite). Bulletin de liaison des anciens de l'Athénée 31: 55-67.
  • Gloden, R., 2007. Albert Gloden. In: Bulletin de liaison des anciens de l'Athénée, Luxembourg, Fasc. 25 (février 2007), S. 3-24.
  • Kieffer, L., 1967. Hommage à la mémoire du professeur Albert Gloden. Archives de l'Institut grand-ducal, section des sciences, N.S., 32(1966), S. 11-14.
  • Massard, J.A., 1989. La vie scientifique. In: M. Gerges (éd.): Mémorial 1989: la Société luxembourgeoise de 1839 à 1989. Luxembourg, Les Publications Mosellanes, S. 408-440.
  • Michels, M., 1966a. Albert Gloden, 1901-1966. Journal des Professeurs, 46 (1966), S. 88-91[même texte in: Chronique des Établissements d'enseignement secondaire et de l'Institut pédagogique, 1965-1966, S. 27-29].
  • Michels, M., 1966b. Notre dévoué Albert Gloden n'est plus. 1901-1966. Chronique des Établissements d'enseignement secondaire et de l'Institut pédagogique, 1965-1966, S. 27-29 [même texte in: Journal des Professeurs, 46 (1966): 88-91].
  • Roth, L., 2013. Albert Gloden, den «Ditchen». Bulletin de liaison des Anciens de l'Athénée 32: 33-35.
  • r.y., 1966. Le mathématicien Albert Gloden. In: Die Warte 1966, Nr. 11/751, S. 5.
  • Taton, R., 1966. Albert Gloden (1901-1966). Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, 19 (1966), S. 274. [21]

Referenzen[Quelltext änneren]

  1. Michels 1966a,b. — De Lucien Kieffer (1967) schreift: 1935.
  2. Koch, H., 1947. L'enseignement supérieur, moyen et normal du Grand-Duché de Luxembourg sous l'occupation, 10 mai 1940 - 10 septembre 1944. In: Établissements d'enseignement secondaire. Chroniques des années 1944-45, 1945-46 et 1946-47. — Kuckt och: Sie bieten nicht die Gewähr… Luxemburger Wort 1941, Nr. 317/318 (15. November), S. 3. [1]
  3. R. Gloden 2007, S. 10s.
  4. Bulletins mensuels de la Société des naturalistes luxembourgeois, 37 (1927), S. 1. (Séance plénière de l'année 1926 : mercredi, 22 décembre 1926).
  5. Memorial A N°10 vun 1956 mat der l!escht vun de leit déi 1956 am Ordre de la couronne de chêne dekoréiert goufen